Et si vous deveniez indépendant ?

Voici une maison 100% autonome, pouvant ne pas être raccordée aux réseaux d'énergies classiques.

Après la maison du Fraunhofer Institut, voici celle de Mike Strizki, un Américain très entreprenant.


En france maintenant, voici deux maisons également autonomes mais qui n'utilisent
pas le stockage par hydrogène.

Ci dessus la maison " Écohameau du Ruisseau " en Bretagne réalisée par Patrick et Brigitte Baronnet.
L’électricité provient pour 1 tiers du soleil (avec des panneaux solaires photovoltaïques), et pour les 2 tiers de l’éolien.
Comme la quantité d’électricité produite est trop importante, le surplus est employé pour le chauffage de l’eau. Cela assure ainsi un quart de la production d’eau chaude.
Pour le reste de l’eau chaude, une moitié vient des panneaux solaires thermiques, et un quart vient du chauffage au bois.
L’eau sanitaire, en elle-même, provient-elle du réseau d’eau de ville ? Que non ! Elle provient pour 25% du puits au fond du jardin, et pour 75% de la récupération des eaux de pluie.
Le chauffage de la maison est lui aussi assuré par un mix : un tiers de l’énergie est reçue de manière entièrement passive grâce à la serre qui capte les rayons du soleil et réchauffe l’air. Les 2 tiers restants proviennent de la combustion de bois dans le poele et la cheminée.

Avec Fabrice André, prenez de l'altitude, 2000m vous irait ?
Il y fait froid, il n'y a pas de réseau d'énergie mais certaines espèces d'hommes (ceux qui ont des rêves), arrivent à vivre la et même à y vivre bien.

Sinon, il reste nombre de solutions à développer


Voici maintenant un article assez complet sur l'hydrogène.
Il faut se rappeler que l'hydrogène (ainsi que l'électricité) n'est pas une source d'énergie (il n'y en a pas ou très peu sur terre sous forme gazeuse, seul le soleil est composé d'hydrogène).
Donc il faut le produire à partir d'énergie et de matière qui en contiennent.
Et la, nous avons deux mondes, nous avons les énergies non renouvelables (charbon, pétrole, gaz, nucléaire) d'un coté avec leur pollutions et leur limite dans le temps et de l'autre coté les énergies renouvelables, c'est à dire l'énergie solaire sous ses différentes formes.
Et la, plus de pollution, sauf peut être celles qui sont produite lors de la création des systèmes et surtout encore 5 milliards d'années de ressource garantie.
A noter que la terre cette belle planète (hors les machines de l'homme) fonctionne exclusivement à l'énergie solaire depuis 5 milliard d'années !
Donc on devrait dire pour être précis : j'utilise de l'hydrogène d'origine fossile ou j'utilise de l'hydrogène d'origine solaire.
Mais la confusion ne s'arrête pas la.
On peut avoir une tomate en décembre qui porte la mention "bio" mais aussi : Provenance Amérique du sud.
Les puristes n'achèterons pas cette tomate et ils ont raison, même si elle est bio, elle ne respecte pas la notion de "circuit court".
Donc on peut avoir des produits bio mais pas écolo.
Pour l'hydrogène c'est la même chose, on peut avoir de l'hydrogène solaire mais produit dans un autre pays ou l'on ne respecte pas les habitants et ça n'est pas écolo.
Alors privilégiez l'auto production et l'auto consommation.
Ceux qui proposent les grands réseaux, les pipeline, les gazoducs sont restés dans l'ancien monde avec leur travers de corruption et de conflits armés pour la main mise sur les sources d'énergie, or on ne met pas le vin nouveau dans les vielles outres !
Des réseaux locaux ou chacun peut contrôler tous les maillons de la chaîne de production de l'hydrogène, restent viables.

Pour l'article, c'est l'hydrogene quel rôle dans la transition énergétique/